hotels ET Patrimoine Aux Remparts Fribourg

Toutes à l'Ecole

Toutes à l'Ecole

Dans les pays pauvres, quand une famille a la possibilité de scolariser un enfant, c’est le garçon qu'elle choisit. La fille, dès la prime enfance, est reléguée aux tâches domestiques, puis doit travailler pour aider les siens.
Ainsi, sur tous les enfants scolarisés aujourd'hui dans le monde, un tiers seulement sont des filles. Et sur tous les adultes analphabètes, deux tiers sont des femmes. Des femmes pourtant chargées d'éduquer les générations futures...
Les experts internationaux l’affirment : la scolarisation des filles est l’un des grands enjeux du millénaire. Dans les pays où l’éducation des femmes progresse, la mortalité infantile et la surnatalité baissent, la propagation des pandémies est mieux maîtrisée. Et une femme instruite peut à son tour éduquer ses enfants.

Face à ce constat, la journaliste Tina Kieffer a fondé en 2005 l'association Toutes à l'école. Sa mission : proposer une scolarisation de haut niveau aux petites filles les plus démunies, afin de les conduire à un métier qui leur apportera liberté et dignité.

Une école pilote au Cambodge
Toutes à l’école a choisi le Cambodge pour construire sa première école pilote, Happy Chandara. Ce pays, dont la moitié de la population a moins de 18 ans, a perdu 90% de ses intellectuels pendant le génocide par les Khmers Rouges. La pauvreté est telle que les parents n’ont souvent pas d’autre issue que de faire travailler leurs filles dès le plus jeune âge.

L’école est située à 12 km de Phnom Penh, dans une zone rurale marquée par la précarité. Elle donne aux jeunes filles les plus vulnérables de la région les moyens de se construire un avenir. Certaines deviendront médecins, avocates, professeurs… Les autres suivront un apprentissage professionnel jusqu’à leur entrée dans la vie active. Ainsi, chaque enfant est accompagnée dans le respect de ses capacités, et encouragée à les exprimer au mieux.

Un enseignement de qualité
A la rentrée 2014, 952 petites filles, dont 100 petites nouvelles, vont franchir les portes d’Happy Chandara. En complément du programme national khmer, les écolières étudient l’anglais dès la première année, puis le français et l’informatique. Une place importante est également donnée au développement personnel avec le sport, le dessin, la danse et l’apprentissage des valeurs. Les petites élèves découvrent aussi le plaisir de lire, d’imaginer, de rêver et de jouer grâce à la médiathèque et la ludothèque de l’école.

A côté de cet enseignement général, l’association a ouvert, en septembre 2013, le premier Centre de Formation Professionnelle Coiffure, dont le diplôme sera reconnu dans tout l’ASEAN. Il forme des jeunes femmes qui n’ont pas eu la chance de pouvoir profiter du système Happy Chandara et sont allées à l’école publique. De manière très concrète, elles y acquerront une expertise métier qui leur permettra une indépendance financière. En septembre 2014, 22 étudiantes de la seconde promotion vont faire leur rentrée.

Une prise en charge globale des enfants et de leur famille
Toutes à l’école a également fait le choix de tout mettre en œuvre pour la santé et le bien-être des enfants. La prise en charge des écolières est globale : près de 200.000 repas sont servis chaque année, l’école dispose d’un cabinet médical, d’un cabinet dentaire, et un internat accueille les plus vulnérables. L'association apporte aussi aux familles un accompagnement social et une aide matérielle, afin que les parents les plus démunis ne soient pas tentés de déscolariser leur enfant.

Et demain…
Chaque année, près d’une centaine de petites filles sont inscrites en CP à Happy Chandara, tandis que les élèves les plus anciennes progressent d'un niveau (elles vont rentrer en 3ème). Quand l'établissement aura ouvert ses classes de terminale, elles seront plus d'un millier d'élèves à se bâtir ici un avenir de femme libre et instruite. Un millier, capables de participer demain à la vie économique et à la reconstruction du Cambodge...


Toutes à l’école est une association Loi 1901. Elle est financée par des fonds privés et a reçu l’agrément du Comité de la Charte. 

Contact presse
Toutes à l’école
Tél : +33 1 46 02 75 39
contact(at)toutesalecole.org

Pour davantage d’information, rendez-vous sur le site internet de l’association Toutes à l’école : www.toutesalecole.org